21 mars 2013

De leur moment de gloire

Dix fillettes alignées dans le couloir de la patinoire attendent en coulisse leur moment de gloire. Dix tutus verts à paillettes qui jurent un peu sur le jaune canari du mur de briques défraîchi. Mais qu’elles sont belles dans leur apparat de fête, de cette beauté innocente qui ne s’embarrasse ni du bon ni du mauvais goût. Les épaules traversées justes par les fines bretelles du costume tremblent en convulsions saccadées, on ne sait plus si c’est de froid ou d’effroi. Quelques petits rires assourdis s’échappent des gorges serrées,... [Lire la suite]
Posté par Therese Louise à 16:51 - Commentaires [3] - Permalien [#]

15 mars 2013

De mon programme personnel d’immersion linguistique

Il y a sur ma table de chevet, une pile de livres rédigés par d’éminents psychologues qui proposent d’éminentes réflexions sur la non moins éminente question de l’éducation –ceux qui ont suivi les démêlés de la mère au foyer avec sa progéniture prolifique, comprendront les raisons de ses choix bibliographiques.- En fait, toute cette introduction n’a pour utilité que de redorer mon blason, car je sens déjà pointer votre déception. C’est de ma faute aussi, le titre était pompeux, reconnaissons-le. Bref, mon programme personnel... [Lire la suite]
Posté par Therese Louise à 19:39 - Commentaires [2] - Permalien [#]
05 mars 2013

De ce qu'on n'est pas supposé faire...

Oui, à moi aussi, on m’a dit que ce n’était pas « bien » que tu peignes avec tes deux mains… Je l’ai entendu également : "les enfants ne sont pas supposés faire ça." Tu sais Brunette, ces personnes qui disent que ce n’est pas "normal" de peindre avec ses deux mains, ce sont les mêmes personnes qui pensaient que la terre n’était pas supposée être ronde, que les peintres n'étaient pas supposés peindre une femme nue en train de déjeuner sur l’herbe, que les petites filles n’étaient pas supposées aller à l’école, que... [Lire la suite]
Posté par Therese Louise à 22:49 - Commentaires [6] - Permalien [#]
01 mars 2013

Du chocolat qui n’élimine pas tous les tracas

Jeudi : Fiston a repeint en bleu le canapé du salon avec ses crayons. Vendredi : Fiston a renversé son verre d’eau dans son gratin de patates douces, puis a étalé sa purée de patates douces sur la table à manger. Samedi : Fiston –encore lui- a vidé le paquet –JUMBO, neuf- de céréales Nesquik sur le tapis -on en a une énorme envie-. Dimanche : jour du seigneur, quand je lui ai demandé ce qu’elle comptait faire "comme boulot pour aider au rangement de la maison", Brunette a répondu : "regarder la télévision".... [Lire la suite]
Posté par Therese Louise à 01:29 - Commentaires [5] - Permalien [#]